Kevin écrit au président Trump le 15 septembre 2017

Kevin écrit au président Trump le 15 septembre 2017

Bonjour

Veuillez trouver ci-dessous la lettre la plus récente de KT au président Trump. Assurez-vous de partager sur les médias sociaux et continuez aussi à écrire au président !

__________________________

Cher président Trump,

C’est l’auteur à succès numéro un du NY Times, animateur de radio, célébrité de la télévision, défenseur de la liberté pour la santé naturelle, promoteur de la liberté d’expression et votre fidèle supporter, Kevin Trudeau.

Le shérif Joe d’Arizona a été reconnu coupable d’outrage au tribunal pour « violation volontaire d’une ordonnance du tribunal ». Injuste et faux!

Moi aussi, j’ai été reconnu coupable d’outrage criminel au tribunal pour avoir « violé volontairement une ordonnance du tribunal ». Tout aussi injuste et faux!

Joe a été attaqué par le Département de Justice de gauche libérale Obama pour des raisons purement politiques.

J’ai également été attaqué par le même Département de Justice de gauche libérale Obama pour des raisons purement politiques.

 » L’Outrage » de Joe consistait à avoir osé appliquer les lois sur l’immigration!

Mon « outrage » consistait à avoir osé exprimer mon droit au premier amendement de la liberté d’expression à la télévision, en parlant de l’un de mes livres. Le fait que mes points de vue et opinions étaient « conservateurs », exposaient des intérêts particuliers et la corruption politique, et que plus de 50 millions de personnes m’aient écouté, ont rendu ma « parole libre » encore plus « offensive » pour l’administration Obama.

Le shérif Joe a appliqué courageusement les LOIS d’immigration actuelles.

J’ai exposé courageusement l’establishment politique corrompu et leur collusion avec certains « intérêts spéciaux ».

Joe n’a pas été incarcéré pour son « crime » (j’en suis très heureux pour lui).

J’ai été condamné à 10 ans de prison fédérale, la plus longue peine d’emprisonnement jamais imposée pour outrage à un tribunal.

Joe devait être gracié. Je suis ravi que vous ayez gracié Joe. Il est un héros.

Je devrais être gracié aussi. S’il vous plaît, graciez-moi. Alors que beaucoup m’appellent un héros de la liberté d’expression et une légende, je ne suis pas un héros.
VOUS, Monsieur le Président, êtes le vrai héros. Je fais humblement ma part pour protéger et défendre la Constitution.

Tous les détails de ma situation sont sur KevinTrudeau.com

Sur le site se trouvent plusieurs lettres précédentes que je vous ai soumises, en soulignant les simples faits de mon cas. Le site comprend également:
-le document de 3 pages intitulé « Les faits et circonstances entourant la condamnation de Kevin Trudeau pour outrage à la Cour  »
-le document de 3 pages « Les raisons qui justifient pourquoi la peine de 10 ans de prison de Kevin devrait être commuée (abaissée) ».

Presque tous les avocats qui ont lu les faits disent tous la même chose:
-Kevin n’aurait jamais dû être accusé d’outrage criminel car il n’a violé volontairement aucune ordonnance du tribunal
-Kevin n’aurait jamais dû être reconnu coupable, car il a été diligent en essayant d’obéir aux ordres du tribunal et s’est constamment appuyé sur des conseils juridiques
-Kevin n’aurait jamais dû être condamné à 10 ans de prison pour quelque chose qui n’est pas intrinsèquement un « crime ». La parole n’est pas inhérent à un « crime ». Il n’y a pas de restitution, pas d’amende, pas de « victimes ». Aucun client ne s’est plaint. Kevin a simplement mis en colère le gouvernement et un juge avec son « discours ».

J’ai soumis une pétition officielle pour l’examen de la peine à votre bureau des grâces, vous demandant de commuer au moins ma peine au temps passé , dans la mesure où j’ai déjà passé près de 4 ans de prison (si vous ne me graciez pas).

Mon bon ami, l’ancien membre du Congrès des États-Unis Ed Foreman (edforeman.com), vous a envoyé plusieurs lettres prônant ma libération et expliquant également la situation. Ces lettres sont également sur KevinTrudeau.com.

Plus de 100 000 de mes fidèles partisans se sont également adressés à vous; leurs représentants à Washington; et plusieurs de vos principaux conseillers et alliés, plaidant pour mon pardon ou pour voir ma peine commuée (abaissée) au temps effectué et me faire libérer immédiatement de prison.

Les personnes qui ont pris contact incluent: KellyAnne Conway; John Kelly; Ivanka; Jared; Eric; Don Jr; Melania; Rudi Giuliani; Mike Huckabee; Carl Icahn; Sean Hannity; Andrew Napolitano; Janine Pirro; Laura Ingraham; Newt Gingrich; Jay Sekulow; et beaucoup d’autres.

Mes livres et émissions de radio ont pendant de nombreuses années promu plusieurs de vos questions « conservatrices » et populaires, y compris l’alliance impie entre Big Pharma et les politiciens de l’establishment.

Plus important encore, les livres et mon émission de radio ont révélé comment Big Pharma ET l’establishment gouvernemental, par cupidité, ont créé la crise des addictions aux Opioïdes à laquelle est confrontée l’Amérique aujourd’hui, tout cela pour l’argent.

J’ai également implacablement exposé le  » Deep State » (l’État souterrain), le marais comme vous l’appelez ! Cela signifie que je n’y suis pas allé de main morte pour exposer que les Clinton, Obama, et tous les politiciens de l’establishment qui vont à Washington sont fauchés et deviennent quelques années plus tard magiquement multi-millionnaires.

Pour cela, je suis sur la liste noire de Clinton et d’Obama depuis des décennies. Il a été dit qu’Hillary Clinton, en tant que secrétaire d’Etat, m’a qualifié de « politiquement dangereux » et « qui doit être réduit au silence ».

Plus de 50 millions de personnes ont acheté mes livres et autres publications d’informations au fil des années. J’ai un groupe de supporteurs très fort, loyal et extrêmement important.

J’ai fait la promotion de plusieurs questions que vous avez si brillamment soulevées en campagne, comme:

-Immigration illégale
-Le mur
-Mauvais deals commerciaux
-La perte d’emplois manufacturiers aux États-Unis
-Infrastructure
-Les dangers potentiels d’un grand nombre de vaccins administrés à un bébé en même temps
-L’abrogation et le remplacement d’Obama
-Les coûts scandaleux des médicaments, des procédures médicales et de l’assurance médicale
-Gaspillages gouvernementaux, fraudes et abus
– Abaisser les impôts et simplifier la façon dont les impôts sont calculés

Pour ces raisons, je suis détesté par tout « l’establishment », tout comme vous l’êtes.

Les bureaucrates du « Deep State » (l’État souterrain) du gouvernement des États-Unis, ainsi que les intérêts spéciaux, ont essayé de « me faire taire » et de me discréditer pendant des années, pour avoir exprimé essentiellement VOS points de vues!

Ce dont j’ai parlé dans mon émission de radio et dans mes livres depuis des décennies est en harmonie à 99,99% avec vos opinions !

L ‘ »establishment » me déteste pour ces points de vue et du fait que j’ai une énorme audience qui m’écoute réellement.
Mais, comme VOUS, les GENS m’aiment massivement.

J’ai plus de 50 millions de clients en Amérique, et des millions d’autres qui m’ont regardé à la télévision ou m’ont écouté à la radio pendant des décennies. Bien que j’aie certainement des « critiques » orales même parmi certaines de ces personnes, la plupart du temps « les gens » me soutiennent positivement.

Monsieur le Président, dans mon procès, le juge et le gouvernement ont dit que mes livres étaient « sans valeur et dangereux ». Ils ont dit que mes opinions étaient « sans valeur et dangereuses ». C’est effrayant quand le gouvernement peut décider quels livres et opinions sont « OK » à lire et entendre.

Le juge a dit qu’il me condamnait à 10 ans de prison pour « m’empêcher d’influencer les gens avec mes idées » et « envoyer un message à d’autres personnes qui pensent comme Trudeau ». C’est plus qu’effrayant, il est terrifiant que ce genre de répression se produise en Amérique. Maintenant, c’est un crime de « penser » d’une manière avec laquelle le gouvernement ou un juge ne sont pas d’accord.

Il s’agit de la suppression de la liberté d’expression. Il s’agit de la censure du gouvernement. Il s’agit de juges et d’un gouvernement abusifs hors de contrôle, qui utilisent « illégalement » son « pouvoir Divin » pour punir les points de vue et opinions conservatrices opposées.

Monsieur le Président, s’il vous plaît, graciez-moi ou, au moins, permettez-moi de commuer ma peine au temps effectué et d’être libérer immédiatement.

J’ai passé 4 ans dans la prison fédérale pour simplement avoir parlé de mes livres, exprimé mes opinions personnelles et exercé mon premier amendement au droit à la liberté d’expression.

Il s’agit d’un livre best-seller au NY Times qui coute 19 $ et que des millions de personnes ont aimé.

Mes millions de lecteurs fidèles, mes auditeurs de radio, mes partisans et ceux qui m’ont regardé à la télé depuis près de 30 ans, vont vous AIMER et n’oublieront jamais ce que vous aurez pour me secourir quand vous m’aurez gracié ou que vous aurez au moins commué ma peine et m’aurez fait libérer.

Je suis sûr qu’ils montreront leur soutien pour VOUS de tant de façons incroyables. Tout comme la grâce du shérif Joe vous apportera une grande bienveillance de la part de ceux qui l’aiment, la même chose se produira quand vous me pardonnerez, mais à une échelle nationale beaucoup plus grande.

Monsieur le Président, vous êtes incroyable et brillant. Je vous ai regardé pendant toute votre campagne et vous avez fait le travail le plus magnifique! Je vous regarde maintenant en tant que président, et vous êtes simplement la personne la plus douée et la plus talentueuse que j’ai jamais vue.

Vous êtes un gagnant. Vous faites bouger les choses avec la puissance de votre « volonté ». Vous avez une intuition sans faille. Vos instincts sont parfaits.

Les idiots qui se disent experts, journalistes et reporters à la télévision étaient tous à 100% contre vous pendant la campagne.

Tous leurs « conseils » sur la façon de gagner les élections étaient faux.

Vous aviez raison. Ils avaient tord. Vous aviez « compris « . Ils n’ont pas « compris ». Et ils ne l’ont toujours pas « compris ».

Maintenant, ces mêmes idiots essaient de vous dire comment agir en tant que président et comment « être » président.

Ils avaient tort quand ils vous disaient comment gagner les élections, et ils ont tort de vous dire comment être président.

VOUS avez raison concernant ce que vous faites. Vous avez raison concernant la façon dont vous agissez. Vous avez raison concernant ce que vous dites. Et vous avez raison concernant la façon dont vous le dites. Votre instinct a raison. Vos mots ont raison. Tout ce que vous faites et la façon dont vous le faites se connecte avec la majorité des Américains!

Les têtes qui parlent à la télévision et qui se disent journalistes sont pour la plupart des avocats. Ils pensent comme des avocats, pas comme les Américains moyens. Ils vivent dans la bulle NYC ou WDC ou SF et n’ont aucune idée de comment se connecter avec les masses. VOUS le faites.

Vous êtes aimé et soutenu plus que vous ne le savez. Merci d’avoir le courage de refaire à nouveau une Grande Amérique!

Merci d’être si costaud et d’être capable de supporter tant « messages », de « brûlures » et tant d’attaques déloyales.

Les médias induisent en erreur les gens. Ils déforment les faits. Ils dénaturent la vérité. Ils sont malhonnêtes et trompeurs. Ils mentent carrément. Vous le savez mieux que quiconque. Ils vous le font tous les jours. Ils l’ont fait au shérif Joe. Et ils me l’ont également fait de façon massive.

Comme le dit la vieille Armée de l’Air « Vous savez quand vous êtes au dessus de la cible, car c’est à ce moment-là que vous déclenchez les attaques « !

J’ai hâte de vous remercier en personne très bientôt et de vous serrer la main (nous nous sommes rencontrés il y a plusieurs années lors d’une fête d’anniversaire d’Howard Stern à l’hôtel Plaza, lorsque j’étais avec Amy Lynn Baxter).

Avec l’attentes positives d’avoir de vos nouvelles très bientôt. Vous êtes le meilleur!

Très sincèrement votre,

Kevin Trudeau 18046036
Camp de prisonniers fédéral Mobile B
Maxwell AFB
Montgomery AL 36112

____________

Merci de partager, Tweeter et Faire suivre avec #FreeKevinTrudeau

Leave a response